Life in my village is nice!

« La rareté des points d’eau obligeait les femmes à parcourir de longues distances avec de lourds bidons ou sceaux. Avec l’absence des latrines, la plupart des personnes déféquaient dans la nature. Grâce au projet, avec la proximité des nouveaux points d’eau, les femmes disposent maintenant de temps pour développer des activités économiques. Les campagnes de sensibilisation ont permis aux villageois d’adopter de meilleurs comportements et certains construisent des latrines familiales. Et la majorité des personnes ne souffrent plus de maladies liées à l’eau. La vie dans mon village est agréable! »

Siaka, 50 ans, chef de village dans la commune de Banfora