La jeune fille qui trouva sa voix

« Je me sens tellement plus heureuse et confiante aujourd’hui. Je veux étudier pour devenir enseignante et sensibiliser les autres enfants comme moi à propos de l’hygiène. »

Quand l'équipe de Water For People, partenaire d’exécution de One Drop, s'est rendue à l’école secondaire Basantpatti (à Sheohar, dans le Bihar) pour y construire des toilettes, elle ne se doutait pas qu’elle allait découvrir une personne aussi influente que Prisha Kumari, une jeune fille de 13 ans à la volonté de fer. Malgré le dynamisme et l’énergie de Prisha, son estime personnelle et sa dignité étaient quotidiennement ébranlées par l'embarras que lui causaient ses habitudes hygiéniques. Comme beaucoup de gens de son village, où 80 % des ménages pratiquent la défécation en plein air en raison du manque d’installations, Prisha attendait la tombée du jour pour se soulager, par crainte de l’humiliation. Pour éviter cette situation, elle mangeait et buvait moins au quotidien. Prisha s’absentait également de l’école pendant ses menstruations, attendant que son père et ses frères soient hors de vue pour changer de serviette hygiénique.

Grâce à l’approche participative du projet, Prisha a pris part à des activités d’art social encourageant la modification des comportements qui l’ont motivée à améliorer ses habitudes hygiéniques. La construction des toilettes de son école a renforcé sa détermination à améliorer les installations sanitaires ; elle s’est mis en tête de faire construire une toilette dans sa propre maison.

La persévérance de Prisha a porté fruit : une toilette a été construite chez elle, mettant un terme à la pratique de défécation en plein air dans sa famille. Les actions entreprises par Prisha ont aussi eu des répercussions positives sur les mentalités des villageois; 70 % des ménages se sont fait installer des toilettes peu de temps après.

Prisha est devenue un agent de changement et a finalement trouvé sa voix en éduquant et en sensibilisant les siens.

DONNEZ ICI