Skip to contentSkip to navigation
Afrique

L'histoire de Zourata, entrepreneure et leader de changement

L'histoire de Zourata, entrepreneure et leader de changement

Cette histoire parle du pouvoir du LEADERSHIP AU FÉMININ.
Il n’y est pas seulement question d’une mère vivant dans un village rural pauvre et ayant bénéficié de l’un de nos projets. Il s’agit de l’histoire de la détermination d’une femme à prendre en main son épanouissement, à inspirer les autres et à susciter un véritable changement dans sa communauté.

Zourata Maïga est une puissante leader de changement. Sous son leadership, les femmes de la coopérative de Bonkani, Burkina Faso, ont brillamment illustré l’entrepreneuriat au féminin dans la région («bonkani » signifie «chanceux » dans le dialecte local).

Toutefois, son chemin vers le leadership n’a pas été sans encombre. Une fois rendue à l’école secondaire, Zourata a été forcée d’abandonner ses études en raison d’un manque de ressources économiques.

Mère d’un jeune enfant, Zourata ne savait pas que son histoire, et celle de sa communauté, étaient sur le point de changer.

L’histoire de la coopérative de Bonkani a commencé en 2016, lorsque quelque 30 femmes de la communauté sont venues frapper à la porte de Zourata. Elles avaient besoin de son aide. Ces femmes s’adonnaient anciennement à l’orpaillage artisanal, mais elles avaient cessé cette pratique en raison des faibles revenus et du climat d’insécurité grandissant. Elles souhaitaient donc travailler dans l’embouche ovine, l’un des principaux moteurs économiques de la région du Sahel. Comme il fallait s’inscrire auprès du district pour mettre en place une coopérative, les femmes ont demandé à Zourata de les aider à surmonter les obstacles administratifs. Elle leur permit ainsi d’obtenir un prêt d’une coopérative de crédit de plus de 2 millions de francs CFA (environ 3 400 $ US). Toutefois, l’embouche ovine n’a pas été un succès instantané. Au cours de la première année, de nombreuses bêtes sont mortes, les femmes ne comprenant pas comment surveiller la santé des animaux. « Mais nous sommes des femmes fortes et fières; nous voulions à tout prix trouver une solution et réussir! », explique Zourata. Les femmes de la coopérative de Bonkani se sont tournées vers le projet ECED-Sahel, financé par One Drop, Affaires mondiales Canada et IAMGOLD. Des spécialistes les ont formées et mises sur la bonne voie. «Après seulement trois mois, les choses allaient beaucoup mieux! », déclare Zourata. Les femmes ont pu engraisser leurs animaux et vendre quatre fois plus de moutons qu’auparavant. Les revenus générés par les activités de leur entreprise ont amélioré les conditions de vie de leurs familles ainsi que le statut des femmes au sein de leur communauté.

Grâce à un soutien financier, des initiatives génératrices de revenus peuvent créer un effet d’entraînement menant à un développement durable des communautés rurales. Lorsqu’on lui a demandé ce qui fait de Zourata un agent de changement aussi puissant pour les femmes et l’ensemble de la communauté, le gestionnaire du projet ECED-Sahel responsable du développement économique a mentionné son sens inné du leadership, sa foi et sa capacité à créer un environnement de confiance mutuelle entre les femmes de sa communauté.

L’histoire de Zourata raconte ce qui peut arriver lorsque des femmes prennent en main le changement social et économique.

JUSQU’À PRÉSENT, ONE DROP ET SES PARTENAIRES
ONT CHANGÉ L’HISTOIRE DE PLUS DE 100 000 PERSONNES
DANS LA RÉGION DU SAHEL, AU BURKINA FASO.
CONTINUONS À CHANGER LE COURS DE L’HISTOIRE.
ENSEMBLE
.

Projet ECED-Sahel : Zourata Maiga, l’amazone du développement
Le projet ECED-Sahel
Le projet ECED-Sahel : Eau et croissance économique durable dans la région du Sahel
104 000
Population cible
4 ans
2016 à 2020
Région du Sahel Burkina Faso
Url Copié