Skip to contentSkip to navigation
Projets

Quand le savon manque dans les centres de santé

Par Raïsa Mirza et Lauren Alcorn
Traduit de l’anglais par Émilie Savard

« Quand nous avons demandé pourquoi il n’y avait pas de savon disponible pour se laver les mains dans les établissements de soins de santé au Malawi, on nous a simplement répondu : “Le savon s’enfuit”. » En d’autres mots, le savon se faisait voler.
Il est crucial que les professionnels de la santé se lavent les mains pour éliminer les infections associées aux soins de santé (IASS) et la sepsie maternelle et néonatale, ainsi que pour limiter la propagation de la résistance aux antimicrobiens. Il s’agit d’un comportement clé ciblé par le travail de One Drop dans les établissements de soins de santé du monde entier. L’accès à l’eau et au savon est une composante déterminante pour favoriser l’adoption du lavage des mains; toutefois, les administrateurs d’hôpitaux sont réticents à consacrer les budgets nécessaires à l’achat de savon qui est susceptible de disparaître.

L’INITIATIVE
One Drop s’est lancée dans une initiative ambitieuse afin de mettre au point un distributeur de savon à mains centré sur l’utilisateur, adapté au contexte et conçu pour faciliter le lavage des mains dans les établissements de soins de santé. Nous suivons une approche de conception centrée sur l’humain, processus qui comprend plusieurs rondes de création, d’itération et de prototypage. L’objectif est d’assurer que le produit est adapté aux utilisateurs finaux (ici, les professionnels de la santé) et au système dans lequel il sera placé (ici, les milieux de soins : comment se procurent-ils, distribuent-ils et utilisent-ils le savon?). L’approche consiste à fabriquer et à tester rapidement des prototypes en vue d’en améliorer progressivement la conception.

LA PHASE D’ESSAI
Pour commencer, nous avons travaillé avec nos partenaires du projet InPath (cofinancé par le gouvernement du Canada, JCM Power et One Drop, et mis en œuvre par Cowater International), au Malawi, dans le but de mettre au point et de tester cinq prototypes de distributeurs de savon. L’un de ces prototypes a été fabriqué dans le garage d’un des ingénieurs de projet, et il combinait une simple râpe à fromage avec une boîte verrouillable afin de prévenir le vol du pain de savon. Il s’agit d’un élément clé du processus de conception centrée sur l’humain : fabriquer rapidement des prototypes que l’on peut présenter aux utilisateurs pour tester les concepts avant de les peaufiner. Nous avons montré le concept initial à des travailleurs du métal du Malawi, qui ont fabriqué leurs propres versions du produit potentiel. Enfin, nous avons aussi inclus deux versions de distributeurs de savon liquide disponibles sur le marché pour déterminer la préférence de savon.

Au cours d’une récente visite sur le terrain, nous avons été en mesure d’effectuer cinq séries d’essais des prototypes auprès de nos utilisateurs cibles : sages-femmes, personnel d’entretien des hôpitaux et administrateurs d’hôpitaux. Nous avons élargi nos tests pour inclure également les femmes enceintes et leurs accompagnatrices, qui résident temporairement dans l’établissement de soins de santé avant l’accouchement, et que nous voulions aussi encourager à faire du lavage des mains une habitude. Nous avons mené des entrevues individuelles et des groupes de discussion afin de prendre en compte les biais cognitifs susceptibles d’interférer avec les tests.

LES RÉSULTATS
Les résultats sont prometteurs. Bien que le savon liquide ait été le plus aimé en raison de sa facilité d’utilisation, de son action moussante rapide et de l’impression selon laquelle il tue les germes plus rapidement, tous les groupes d’utilisateurs ont convenu qu’il était trop cher et que l’offre du marché était limitée. Une idée serait que One Drop examine comment les interventions axées sur le marché pourraient aider à résoudre les problèmes d’approvisionnement dans ces pays. La préférence est finalement allée à l’un des distributeurs de savon râpé, car il était facile à utiliser d’une seule main, il pouvait être verrouillé (ce qui offre une certaine sécurité) et il permettait de voir facilement la quantité de savon à l’intérieur (ce qui est utile pour surveiller la quantité de savon restante). Toutefois, il était également clair que pour aller de l’avant avec la production de ce modèle, plusieurs améliorations restaient à apporter au concept lui-même.
Voilà d’excellentes nouvelles pour One Drop : les commentaires ciblés des utilisateurs sont précisément ce dont elle a besoin pour assurer un produit dont la conception contribuera à l’adoption systémique de comportements de lavage des mains.

Nous continuerons de peaufiner la conception de notre distributeur de savon dans les semaines et les mois à venir, et nous comptons poursuivre les essais au fur et à mesure. Le lavage des mains dans les établissements de soins de santé est un comportement essentiel qu’il faut impérativement favoriser. Et chez One Drop, nous continuons à mettre au point des solutions novatrices fondées sur les systèmes qui augmentent l’adoption des comportements ciblés au sein de nos projets.

Le projet InPATH, au Malawi : Projet intégré pour améliorer la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants
200 000
Population cible
4,5 ans
Octobre 2017 à mars 2021
Districts de Kasungu, Chitipa et Salima Malawi
Url Copié