Skip to contentSkip to navigation
Projets

Améliorer l’accès à l’eau potable : succès et défis d’un programme d’Amérique latine

Améliorer l’accès à l’eau potable : succès et défis d’un programme d’Amérique latine  | Fondation One Drop

Conclusions d’une évaluation réalisée par un cabinet indépendant à mi-parcours de la phase de mise en œuvre du programme Lazos de Agua.

Par Anna Zisa, conseillère en suivi, évaluation et gestion des connaissances à One Drop – partenaire stratégique de mise en œuvre de Lazos de Agua.

Entamé en 2016, le programme Lazos de Agua cherche à offrir un accès durable à l’eau potable, à l’assainissement et à l’hygiène (EAH) à environ 200 000 Latino-Américains d’ici décembre 2022. Malgré les défis engendrés par la pandémie mondiale en 2020, le travail avec les communautés, les gouvernements et les parties prenantes locales se poursuit grâce aux partenaires de mise en œuvre en Colombie, au Guatemala, au Mexique, au Nicaragua et au Paraguay.

L’évaluation du bureau d’études indépendant Hydroconseil s’appuie sur des données qualitatives et quantitatives analysées en fonction des cinq critères de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) : pertinence, efficience, efficacité, impact et durabilité.

Aperçu des conclusions

Le programme Lazos de Agua est pertinent puisqu’il vise à augmenter l’accessibilité des services d’EAH dans les zones rurales et périurbaines d’Amérique latine. Plus de 12 % de la population des zones rurales d’Amérique latine et des Caraïbes ne disposent pas d’installations de base pour l’eau potable, plus de 30 % ne disposent pas d’installations sanitaires de base et plus de 40 % ne disposent actuellement d’aucunes installations de base pour l’hygiène (JMP, 2017).1

Par ailleurs, le programme Lazos de Agua concorde avec les priorités politiques et stratégiques nationales et régionales actuelles des pays où il est mis en œuvre. Diverses parties prenantes considèrent le modèle A·B·C pour la durabilitéMC et l’approche d’Art social pour le changement de comportementMC (SABC), tous deux de la Fondation One Drop, comme des réponses appropriées aux enjeux de durabilité des programmes d’EAH classiques.

Le programme est efficient. Le coût par personne ayant bénéficié de la mise en œuvre de la composante A est comparable ou nettement inférieur (de 26 % à 49 %) au coût mis en évidence par la dernière analyse comparative internationale.2 Il en est de même pour les coûts de mise en œuvre de la composante B par rapport à des programmes équivalents.

En ce qui concerne l’efficacité, le programme Lazos de Agua a réussi à modifier certains comportements définis des participants et à augmenter l’accessibilité des services d’eau. Toutefois, l’évaluation contient la recommandation d’optimiser l’interaction entre les composantes du modèle A·B·C pour la durabilité : Accès (A), Changement de comportement (B) et capital (C). Il est également recommandé de renforcer les actions en matière d’assainissement et d’hygiène afin de répondre efficacement aux besoins de la région.

En ce qui a trait à l’impact, des groupes de discussion composés de participants aux projets de Lazos de Agua ont déclaré que le programme a contribué à certains avantages socio-économiques et sanitaires au sein des communautés. Il a notamment amélioré les pratiques d’hygiène et réduit les cas de défécation à l’air libre, ce qui a permis de réduire le nombre de cas d’infection gastro-intestinale chez les jeunes. Aussi, les femmes et les jeunes filles qui disposent d’une source d’eau domestique n’ont plus besoin de transporter le liquide et gagnent ainsi du temps.

Quant à la durabilité, tant le modèle que l’approche mis en œuvre par le programme Lazos de Agua jouent un rôle clé dans la durabilité des résultats du programme. L’évaluation souligne l’importance du soutien institutionnel local aux organisations communautaires de services d’eau et d’assainissement. Sans ce soutien, la durabilité des capacités développées par le programme au sein de ces organisations communautaires est compromise. Lorsque les liens entre ces organisations sont faibles ou inexistants, les efforts de sensibilisation prennent tout leur sens. Une autre pratique recommandée consiste à éduquer le plus grand nombre possible de membres de la communauté afin d’atténuer le risque de perte de capacité dû à un roulement important.

Aujourd’hui, le programme Lazos de Agua se révèle encore plus pertinent. Dans un contexte où les nouvelles réalités de la COVID-19 se sont ajoutées aux conditions préexistantes, il mise sur l’adhésion des participants à de bonnes pratiques d’hygiène et sur le travail de collaboration entre les gouvernements régionaux et nationaux pour garantir l’accès aux services d’eau et d’assainissement.

Cliquez ici pour lire l’article original (en espagnol).

Pour tout savoir sur nos projets, inscrivez-vous à l'infolettre ICI.

Statistiques (en anglais)

Références
1. Selon les estimations les plus récentes du Programme commun OMS/UNICEF de suivi de l’approvisionnement en eau, de l’assainissement et de l’hygiène (JMP).
2. Guy Hutton et Mill Varughese, 2016 – Cette référence a été utilisée pour estimer le coût mondial de la mise en conformité avec l’objectif de développement durable no 6.

Continuez votre lecture

Url Copié