Skip to contentSkip to navigation
Afrique

L'histoire de Pascaline

Crédit : Espace Culturel Gambidi

L’histoire qui suit parle de fierté, la fierté non seulement de garder un établissement propre, mais d’apporter sa contribution à une équipe.

L’histoire de Pascaline, qui a recadré son engagement grâce à la photographie

Il a été démontré que le maintien de la propreté dans les hôpitaux permet de réduire les taux d’infections nosocomiales. Une bonne hygiène environnementale est également essentielle à la qualité des soins fournis aux patients. Pourtant, les personnes dont la mission est de garantir un environnement sûr et propre ne sont souvent pas reconnues comme des membres à part entière du personnel de santé.

Pascaline est fière du travail qu’elle accomplit et prend conscience de la valeur de son engagement.

À propos de son rôle dans le processus, elle a dit : « En toute franchise, je me demandais quel était l’intérêt de venir me prendre en photo en train d’exécuter l’une de mes tâches quotidiennes, à savoir l’approvisionnement en eau des dispositifs de lavage des mains. Mais lorsque j’ai vu ma photo en version physique avec celles des autres membres du centre de santé, j’ai tout de suite compris la complémentarité entre les comportements valorisés à travers chaque image. Cette photo m’a fait comprendre que je suis quand même utile! »

Espace Culturel Gambidi, un partenaire d’art social et d’exécution de la Fondation One Drop, a collaboré avec des travailleurs de la santé et des responsables communautaires pour les photographier tandis qu’ils démontraient les comportements souhaités en matière d’hygiène et d’assainissement. Cette intervention a montré que l’esprit d’équipe et la collaboration sont des éléments clés dans la lutte contre la COVID-19 et dans la prévention d’autres types de contamination dans les établissements de soins de santé.

Pascaline raconte son expérience :« En tant que responsable de la propreté des lieux, la contribution que je peux apporter c’est vraiment de bien faire mon travail de sorte à ce que le centre de soins de santé soit très propre, et aussi de faire attention à l’utilisation de l’eau, car bon nombre de personnes ont tendance à la gaspiller lorsqu’elles s’adonnent à ce type de tâche. Je peux aussi contribuer à sensibiliser les autres… Dieu aidant, les photos que nous avons prises peuvent constituer de très bons supports pour la sensibilisation. J’en profiterai aussi pour montrer aux gens que je suis importante dans ce centre de santé, c’est la raison pour laquelle j’ai ma photo affichée (rires). En termes de soutien ou de moyens, cette initiative aide vraiment le centre à acquérir suffisamment de matériel, ce qui facilitera mon travail. J’insiste aussi sur les formations qui sont très importantes pour moi car on ne finit jamais d’apprendre. »

L’approche Clean Clinic utilisée dans le projet Saniya So+ vise à promouvoir les trois pratiques clés de l’hygiène (lavage des mains à l’eau et au savon, utilisation de latrines, bonne gestion de l’eau potable) et l’engagement communautaire. À travers son récit, Pascaline nous fait comprendre que sa participation active à ce projet de photos artistiques a contribué à illustrer un engagement et un comportement exemplaires.

« Au sein de l’équipe, nous en parlons régulièrement. Chaque photo incite chacun d’entre nous à adopter les bons comportements et à interpeller les autres sur la nécessité d’adopter les bons gestes pour notre santé et celle des usagers des établissements de soins de santé. »

Jusqu’à présent, la fondation One Drop et ses partenaires ont changé l’histoire de plus de 96 900 personne à Banfora.
Continuons à changer l’histoire. ENSEMBLE.
En apprendre davantage sur ce projet
Projet Saniya So+
138 000
Population cible
2 ans
2020 à 2022
Commune de Banfora Burkina Faso

Continuez votre lecture

Url Copié