Skip to contentSkip to navigation
Nouvelles

L’année 2020 vue par One Drop

L’année 2020 vue par One Drop

N’oublions pas de célébrer le positif de cette année très difficile

L’année 2020 a mis en lumière l’importance d’un accès universel et équitable à l’eau potable, à l’assainissement et à l’hygiène (EAH). Notre travail est indispensable pour que les communautés des régions visées par nos projets puissent faire face à la pandémie. Toutefois, les restrictions liées à la présence physique nous apportent leur lot d’obstacles, puisque celle-ci a toujours été au centre de l’assistance technique et des activités d’art social de la Fondation One Drop. Confrontés à ce paradoxe, et grâce à tous nos partenaires et donateurs, nous avons transformé nos défis en opportunités.

Forts d’un engagement inébranlable envers notre mission vitale, nous avons puisé dans nos valeurs de collaboration et d’innovation comme jamais auparavant. Nous nous sommes lancés dans une transformation numérique sans précédent, de la manière dont nous générons des revenus à la manière dont nous apportons des changements positifs au sein des communautés les plus vulnérables.

Au début de l’année, il nous aurait semblé impossible de réinventer notre approche d’Art social pour le changement de comportementMC (SABC) de sorte qu’elle puisse être réalisée sans contact physique. Et pourtant, surmonter cet obstacle nous a rendus plus résilients, nous et nos partenaires d’exécution. Ce cheminement a conduit à la cocréation virtuelle d’outils SABC par des artistes et des membres des communautés. Outils qui ont été partagés au sein des communautés pour amplifier la pratique d’hygiène la plus simple et la plus efficace, tant pendant la pandémie de COVID-19 qu’en tout autre temps : le lavage des mains avec du savon. Parmi les nombreux exemples, nous pouvons citer la chanson « Chucuchú a cada hora [Chucuchú à toutes les heures] » et le court-métrage « Po potî agueru tesãi [Les mains propres apportent la santé] » de nos projets ConvidArte en Colombie et Ykuaa au Paraguay. Puis, dans le cadre de nos projets PRISMA2 et Beseya Blon, de courtes vidéos sur le lavage des mains et d’autres mesures préventives contre la COVID-19 ont mis en scène des prestataires de soins de santé haïtiens et une belle-mère malienne.

Malawi Project : key behaviours during Covid-19 pandemic

Comme il était impossible de voyager, nous avons dû accélérer la transition vers le numérique qui était déjà amorcée pour continuer de fournir une assistance technique à nos partenaires d’exécution. Ainsi, nous avons eu l’occasion de changer nos méthodes, et l’ampleur et la durabilité de notre impact s’en sont trouvées accrues. L’expertise que nous apportons aux secteurs du changement de comportement et de l’EAH sera partagée par une plateforme d’apprentissage en ligne que nous avons développée en collaboration avec l’IRC pour la WASH Systems Academy. Grâce à la contribution de la Fondation de la Banque Royale du Canada, ce virage numérique s’est produit dans des régions aussi éloignées que l’Arctique, pour le projet Pirursiivik. Ce projet a rassemblé un groupe de travail régional, des chercheurs et des concepteurs pour créer une solution numérique de partage des connaissances qui permettra de transmettre des savoirs traditionnels, ainsi que des informations sur l’eau, la production alimentaire et l’art social, aux producteurs du Nord.

La pandémie a également eu un impact sur nos activités de collecte de fonds. Nous n’avons pas eu d’autre choix que de réinventer nos événements philanthropiques sous forme d’initiatives numériques. Suivant l’annulation de notre événement mondial annuel, One Night for One Drop, nous nous sommes associés au Cirque du Soleil et à MGM pour présenter un événement spécial en ligne avec une sélection de numéros des éditions précédentes. À ce jour, cette webdiffusion a enregistré plus de 2 millions de vues. Nous avons également lancé cinq ventes aux enchères en ligne dont notre vente aux enchères de fin d’année, notre toute première vente aux enchères de vins en partenariat avec Artcurial, et TIME COUNTS, une vente aux enchères de montres et d’expériences généreusement offertes par des personnalités connues, menée par la maison de vente aux enchères Phillips en collaboration avec la Fondation Prince Albert II de Monaco. Nous avons également eu la chance d’avoir le soutien indéfectible de partenaires comme Audemars Piguet et Valmont pour des campagnes sur mesure.

Chaque problème résolu cette année, nous a convaincus davantage que les défis mondiaux comme notre mission ne peuvent être relevés que collectivement. Dans le contexte de cette pandémie, nous sommes particulièrement reconnaissants envers nos collaborateurs des gouvernements du Malawi, du Mexique, du Rajasthan (Inde) et du Paraguay, et envers nos partenaires du programme Lazos de Agua (la Banque interaméricaine de développement, la Fondation Coca-Cola et la Fundación FEMSA). Ensemble, nous pouvons réaliser des choses autrement inatteignables. Nous sommes également reconnaissants de nos partenariats avec l’initiative METRO Water et United Technologies Corporation pour le financement des projets Sheohar 2 et Boond au Bihar, en Inde, qui se distinguent tous deux par l’accent mis sur l’égalité des sexes.

Tous ces partenariats et toutes ces collectes de fonds novatrices nous ont permis de continuer à donner la priorité à l’accès aux services d’EAH et au changement de comportement non seulement à la maison, mais aussi dans les écoles et les établissements de soins de santé. Avec d’autres organisations, appelées Trailblazers, la Fondation One Drop a continué d’investir dans les écoles et les établissements de soins de santé cette année. Nous avons conçu trois nouveaux projets en partenariat avec la fondation Conrad N. Hilton : Saniya So+, SCOFI et Beseya Blon. Les écoles et établissements de soins de santé qui ont bénéficié de nos projets PRISMA2 et InPATH (tous deux cofinancés par Affaires mondiales Canada) et de nos projets Nicaragua et Quiché, se sont vus mieux préparés à faire face à la pandémie que le nombre effarant d’établissements ne disposant pas de services d’EAH de base.

Merci à nos partenaires d’avoir rendu possible ce travail essentiel. Merci aux communautés avec lesquelles nous travaillons qui partagent leur diversité culturelle et artistique et qui font preuve de tant de résilience. Finalement, merci à nos collaborateurs de nous avoir soutenus dans notre plan de réponse basé sur la flexibilité, le numérique et la créativité face à la COVID-19.

Ensemble, nous aurons bientôt transformé les conditions de vie de plus de 2,1 millions de personnes, et en 2020, nous sommes fiers d’avoir complété avec succès notre projet ECED-Sahel au Burkina Faso.

Malgré tous les rebondissements des douze derniers mois, nous avons montré que la collaboration est une valeur qui nous unit et nous rend plus forts. Et, nous avons surtout prouvé que, même face à l’adversité, nous pouvons changer le monde.

Voilà pourquoi nous pensons qu’il y a aussi eu du positif cette année.

Ensemble, en 2020, nous avons transformé l’eau en action.

*Water, Sanitation and Hygiene in Healthcare Facilities – The 2020 Trailblazers

Url Copié